menu close menu

Le parc, son histoire

Le parc, son histoire

C’est au moment de la Restauration que certaines familles réapprennent à vivre à la campagne,  reviennent s’installer de manière plus durable dans leurs propriétés et quittent Paris ou Versailles.

C’est le début d’un engouement pour les jardins -dont la mode est “à l’anglaise” – et les architectes sont sollicités pour retravailler les demeures – avec plus ou moins de talent – pour les rendre plus habitables et notamment ajouter des fenêtres ! Auzon n’échappe pas à ce phénomène de mode.

Moulin Méchin archives0005

Ancien Plan situant Auzon, le Moulin Date inconnue

Le parc du château d’Auzon, dessiné selon le Comte de Choulot au début du XIXième siècle s’étend sur plus de 24 hectares. Il est traversé par une rivière – l’Ozon (alias l’Auzon sur certains plans du XVIIième) – et comprend deux étangs dont l’un est traversé par la rivière. Le premier étang s’appelait “le lac des Cygnes” selon des cartes postales du début du siècle dernier.

Il comprend également une fausse rivière (dite “anglaise), une île et sa passerelle et un certain nombre de “farbiques” qui n’existent plus à l’exception d’une seule.

Il a été redessiné sur la base d’un parc ou jardin plus ancien dont il reste aujourd’hui quelques traces (Bordures d’arbres, plantations d’ifs, restes de haies de charmes)

De plus dans le bois en face de la route, on retrouve des restes d’allées antérieures à ce qui a pu être décrit dans le parc actuel.

Voir liste des essences et faune

Share Button